Le 14 décembre 1885, jour de marché à Louhans

Marché de Louhans, Source : AD71, 6FI 2091

Claude MAGNIEN, 52 ans, propriétaire cultivateur au hameau de Barbète à Branges, est là, comme tous les lundis. Autant pour faire ses affaires que pour discuter et boire le coup avec ses camarades. Il a laissé à la ferme ses Marie-Claudine, sa femme et sa fille.

Deux femmes et leurs volailles devant une ferme bressane. Source : Le JSL, DR

Sa ferme est à 8 km, une bonne demi-heure avec son cheval et sa carriole. Là-bas, un drame est en train de se jouer. Le jeune Charles ROY, 19 ans, s’est mis en tête de courtiser Marie-Claudine, 16 ans, malgré les refus répétés de Claude et de son épouse. Charles, croyant les époux ensemble au marché, retourne faire une tentative. Malheureusement pour tous, il tombe nez à nez avec la mère, qui ne l’entend pas de cette oreille, se fâche et le met dehors à coup de tisonnier.

Vexé, furieux, Charles retourne chez lui, à quelques maisons de là, prend une hachette et revient, bien décidé à en finir. Le bain de sang qui s’ensuit est rapporté dans la presse locale, quelques jours après :

La Petite France de L’Est, 18 décembre 1885 (c) RetroNews

Le soir même du crime, nous avons donc un veuf éploré qui a en plus perdu sa fille unique, et un jeune homme qui dort à la maison d’arrêt…

Canton de Louhans, XIXe siècle. Source : AD71 1FI 16/21

Author: Cyrille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.