Mais où est passée Marie BONIN ?

Nous avons tous, dans nos arbres généalogiques, des personnes pour lesquelles il nous manque des informations. Souvent, par manque de motivation, on laisse passer, en espérant revenir dessus un jour meilleur. Puis on peut arriver sur une personne qui nous motive, et on veut aller au bout.

Marie Bonin est de celles-là. C’est mon arrière-arrière-arrière-grand-mère par les femmes (SOSA 63). Elle est née le dimanche 26 décembre 1841 à Saint-Didier-en-Bresse (dans le Nord-Est de la Saône-et-Loire). C’est la 6e et avant-dernière de sa fratrie (6 filles et 1 garçon), mais malheureusement la troisième vivante, seules ses sœurs Jeanne (née en 1836) et Françoise (née en 1838) ont survécu à leurs premières années. A sa naissance, son père, Pierre, âgé de 37 ans, est propriétaire-cultivateur, et sa mère, Jeanne BOUCHARD, 35 ans, est qualifiée de propriétaire-fermière.

Carte générale de la France. 115, [Dole – Auxonne]. N°115. Flle 61e / Le Roy le jeune Scrip.[sit] ; [établie sous la direction de César-François Cassini de Thury] – Source : Bibliothèque nationale de France, département Cartes et plans, GE FF-18595 (115)

Lorsque Marie aura 2 ans, un dernier enfant rejoindra la famille, une petite Jeanne qui elle aussi survivra jusqu’au début du XXe siècle. On imagine une enfance simple, rythmée par les saisons et les travaux des champs. La famille n’était probablement pas riche (je recherche toujours qui pouvait être le notaire de famille) mais, étant propriétaire de ses terres, mangeait sûrement à sa faim.

Lorsque Marie a 15 ans, sa mère décède, âgée de seulement 51 ans. 7 maternités, dont les 3 premières se sont arrêtées assez vite ont dû l’user plus vite que la moyenne. Son père se remarie rapidement, après 8 mois de veuvage : il lui faut de l’aide pour gérer la ferme et s’occuper des filles.

A 16 ans, Marie va se marier avec Jean-Baptiste MOREAU, le forgeron de Saint-Martin-en-Bresse, le village d’à-côté. Lui en a 25… Ils auront ensemble 5 enfants (3 filles et 2 garçons) mais la première décédera à un mois, et le 4e sera mort-né. Leur vie s’écoule entre la forge pour lui et les cultures pour elle.

Carte générale de la France. 116, [Tournus – Lons-le-Saunier]. N°116. Flle 44 / [établie sous la direction de César-François Cassini de Thury] –
Source : Bibliothèque nationale de France, département Cartes et plans, GE FF-18595 (116)

A 63 ans, en 1905, elle perd son mari et devient chef de famille. Deux ans plus tard, elle aura le bonheur de marier son fils : tous ses enfants mariés et bien lancés dans la vie, elle a dû être rassurée !!!

Une dernière trace de Marie ? Le 23 mars 1911, âgée de 69 ans, elle reçoit chez elle l’agent recenseur, dans son appartement du bourg de Saint-Martin-en-Bresse. Dans la même maison vit la famille Maréchal, des fermiers, et dans un autre appartement, Claude Gillet, veuf de 60 ans.

Recensement de la population, Saint-Martin-en-Bresse, 23 mars 1911 – Source : AD71, fichier archives_AD071_45_1911_0058.jpg

Ensuite, grand mystère… Certains arbres en ligne la disent décédée le 15 août 1914 à Saint-Martin, mais une simple lecture de l’acte de décès correspondant montre bien qu’il s’agit là d’un homonyme…

Acte de décès de Marie BONNIN, 15/08/1914, Mairie de Saint-Martin

Je me suis alors tourné vers les registres des successions et absences, dans son canton, au bureau de Verdun-sur-le-Doubs : personne entre 1911 et 1950 qui ne corresponde. Pareil pour les cantons voisins avec les bureaux de Louhans (rien sur 1909-1943), de Chalon-sur-Saône (rien sur 1909-1943) ou de Beaurepaire-en-Bresse (rien non plus pour 1898-1926, pas de registres plus récents en ligne). Le tour des mairies du coin, où j’ai pu localiser de la descendance, n’a rien donné non plus. Du coup, là, je sèche… Auriez-vous une piste ? Avez-vous rencontré un cas similaire ?

Mais où est décédée Marie BONIN ???

Author: Cyrille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.